RSS RSS RSS

Membre du mois


Rp du mois


Rumeurs
Selon des sources, Léo draguerait le petit Tokage, mais malgrès ses tendances masochistes, il reste accés sur les femmes.



▲ Envoyer une rumeur ▲

Les objets doivent se régler sur notre connaissance • [Luke & Evi]
RSS
RSS


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les objets doivent se régler sur notre connaissance • [Luke & Evi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Evi Bergmann

La pionne

▌MESSAGES : 10
▌INSTINCT POINTS : 824
▌DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2015

MessageSujet: Les objets doivent se régler sur notre connaissance • [Luke & Evi]   Mer 29 Juil - 19:17



Voilà trois mois que tu étais surveillante dans cette école. Trois mois où les jours se ressemblais étrangement tous, tu avais l’impression de vivre le même chaque matin. Aucune chose pétillante ne t’étais arrivée, aucun élève ne t’adressait vraiment la parole, si ce n’est les quelques petits imbéciles qui t‘insultaient mais que l’ont recale en deux deux. Tu n’avais pas non plus fais de grande rencontre parmi les professeurs ou autres membres du personnel. Tu ne faisais que les croiser, certains te disait bonjour, mais il était plus fréquent que tu les croise juste sans un regard et sans une parole. Tu t’ennuyais vraiment dans cet endroit. Il est clair qu’il est toujours mieux que la chambre de pute et tes journées de travail à Berlin, mais tu t’ennuyais quand même. Tu comprenais désormais pourquoi ce travail n’était pas très demandé. Tu te demandais souvent si tu étais la seule à être aussi solitaire et à t’ennuyer autant parmi les adultes de l’école.

Ce jour où tu as fait ta première véritable rencontre dans cette école, étais encore un de ses jours banal. Les cours de l’après midi avaient commencé et tu avais le droit à ta pause, bien mérité, car courir après les mioches qui se croient dur n’est pas de tout repos. Tu étais arrivée dans la salle de vie du personnel. Une salle assez spacieuse pour accueillir une bonne partie des personnes qui peuplent Instinctive. Tu t’étais littéralement vautré sur un des multiples fauteuils en cuir qui se trouvaient dans la pièce. Il n’y a pas à dire, te mettre à l’aise dans ces gros fauteuils c’étais ton grand plaisir. Ils étaient moues, confortable. Rien à redire dessus. Au bout de dix minutes tu sentais en toi une envie de café. Un bon petit café clope, ça te ferais du bien. Tu te dirigeais vers la machine, dommage il n’en restait plus dans la cafetière, il allait falloir que tu en prépare une nouvelle. Ce que tu fis. Les taches comme celle-ci n’étaient certainement pas ton fort, tu renversas un peu de café moulue autour de la machine. Mais au final tu réussi à mettre la machine en marche. Seulement voilà, après que l’eau eu fini de chauffer l’eau, rien ne coulait. Pas une goutte de café, tu avais beau attendre 5 min rien n’y faisait. Alors tu poussas un soupir en frappant dans le meuble. Tu tapas ensuite ton pied par terre et, le mot t’échappa, un « Scheiße » fièrement articulé et dit haut et fort. Ce simple mot fis se retourner une grande partie du personnel vers toi. Tu n’y fis pas vraiment attention et tenta de triturer la machine un petit moment. Une liste incroyable d’insulte venant de ton pays sortirent de ta bouche. Tu sentais en toi monter la colère, tu avais très envie de rapidement prendre la machine à café et la fracasser sur le sol.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luke Locksley

Homme à tout faire

▌MESSAGES : 9
▌INSTINCT POINTS : 973
▌DATE D'INSCRIPTION : 11/02/2015

MessageSujet: Re: Les objets doivent se régler sur notre connaissance • [Luke & Evi]   Mer 29 Juil - 20:50

Il était posé. Au sens propre du terme. Il était posé contre un mur de la salle des professeurs, changé en pierre par sa propre volonté, pour se reposer. Il trouvait cette position bien plus agréable qu'un lit ou qu'un fauteuil, puisqu'il ne ressentait pas la position, et sentait juste sur lui la douceur de ses vêtements amidonnés. Cependant, il ne voyait pas le temps passer, ainsi changer. Son ami, Archer, avait reçu pour consigne de le "réveiller" a 13 heures. Ce qu'il fit sans problème, comme a leur habitude. Le précieux nectar coula sur Luke et il l'absorba intégralement, sa peau virant du gris pâle aux blanc, puis du blanc au rose pâle. C'était lui même qui avait choisi le mercredi matin comme jour de repos. Il discutais un peu avec son ami et collègue, les deux hommes se confiant, lui racontant sa vie nouvelle, John confiant ses déboires amoureux. C'était décidé, vendredi soir, ils sortiraient de l'établissement pour une nuit de folie.

A 13 heure, il partit chercher son matériel, et commença par faire un tour a l'internat, balayant les couloirs et les chambres, calmement. Certains voyaient en ça une vie dégradante, mais lui il y voyait la vie calme qu'il convoité tant. Quand quelqu'un lui disait que c'était dégradant, il se retenait de lui dire que ce qui était vraiment dégradant, c'était 'être traité pendant deux années entières comme une bête, être torturé a cause de sa différence et finalement, de se faire jeter de la vie de laboratoire avec un seul mot, pas un nom. Un seul mot comme une insulte a lui même, a son humanité. Enfin. Il ne se retenait pas toujours, tout dépendait de la personne avec qui il parlait, ou dialoguait. Ses amis savaient, et ne lui parler jamais de son travail a cause de ça. Ou grâce a ça, allait savoir.

Il finit rapidement l'internat, les élèves n'ayant pas fait n'importe quoi ces derniers jours. Il se rendit en salle des professeurs, puisqu'il avait de l'avance dans son planning. Et ce jour là, dans cette salle, il ne s'attendait certainement pas a faire une telle rencontre.

Il vit, devant la cafetière, une jeune brune s'acharner après cette pauvre dernière, il s'en approcha d'un pas rapide, coté prise, et lui fit un petit sourire silencieux, faisant simplement reluire le trousseau de clé et le badge de l'homme a tout faire. Il glissa sa main derrière la machine, trifouillant a la prise électrique, quand un *Bzzz* se fit entendre. Il eut juste le temps de serrer le poing. Son bras droit, jusqu’à l'épaule vira au gris. Il soupira, se saisissant d'un gobelet d'eau, trempant le bout de sa main dedans, pour que son corps reprennent son coloris naturel. Il regarda la cafetière, tourna un bouton a l’arrière, et appuya sur le bouton, la machine faisant son doux et bon ronronnement.

il regarda la surveillante, qu'il reconnaissait a présent. Il avait été obliger d'apprendre le trombinoscope par cœur, vu qu'il remplissait aussi la fonction de gardien de l'école. Il sourit finalement encore a la brunette, avec son calme froid.

"Alors, Evi, plutôt sérré, noir ou long sucré ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evi Bergmann

La pionne

▌MESSAGES : 10
▌INSTINCT POINTS : 824
▌DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Les objets doivent se régler sur notre connaissance • [Luke & Evi]   Lun 31 Aoû - 0:11



Un homme aux cheveux noir de jais arriva alors, tu n’avais pas entendu les cliquetis des clefs de son trousseau et il te fallut un moment avant d’apercevoir son badge alors qu’il avait déjà la main derrière la cafetière à bidouiller les éléments des machines que tu ne pouvais comprendre. Tu le regardais simplement faire son travail, l’air un peu dans le vague car son arrivé soudaine t’avais légèrement surprise. Tu avais chuchoté un « Bonjour » presque inaudible, l’on aurait pu croire que tu étais timide. Quand l’homme à tout faire eut fini sa besogne, tu vis son bras virer de couleur et tu fis les gros yeux, mais comme cela avait l’air tout à fait normal pour lui, tu ne t’inquiétas pas plus. Tu l’observais silencieusement.

« Alors, Evi, plutôt serré, noir ou long sucré ? »

Il s’était complètement redressé et te regardait simplement, un petit sourire sur les lèvres. Il était un peu plus grand que toi, mince et il avait un joli petit visage. Ton regard le transperçait désormais de part en part, comme pour être sur qu’il ne représente aucun danger pour toi, mais bien sur il n’est en aucun cas un homme dont pourrait se méfier. Tu le trouvais déjà sympathique, mais même gentille, tu parais froide et c’est donc avec le ton et la politesse que tu as l’habitude d’utilisé que tu lui as répondu avec cet accent étranger qui te vas si bien.

« Comme ça vient, je ne vais pas me compliquer la vie avec ce café. Mais au fait, tu connais mon nom, mais je ne connais pas le tiens. »

Cette manière que tu as de poser les questions est très spéciale, car tu parle d’une manière tellement militaire que l’on pourrait croire que tu tuerais la personne qui ne répond pas. Pourtant c’est sur le ton le plus polis qui se trouve dans ton registre que tu as utilisé. Tu te rapprochais machinalement de la cafetière et tu appuyais sur le premier bouton qui venait. Le bruit de la machine qui se met en route retentit, c’est un soupir de soulagement que tu as poussé à cet instant. Enfin ton café. Attendant que le café soit près tu pris dans ta poche, une petite boite métallique et de cette boite, tu sortis une clope que tu t’étais roulé ce matin avant d’aller t’occuper des mioches.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les objets doivent se régler sur notre connaissance • [Luke & Evi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les objets doivent se régler sur notre connaissance • [Luke & Evi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Notre alimentation
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS
» Environnement: Les pays riches doivent des billions aux pauvres
» Notre Dame de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Instinctive :: Le hall :: Salle de vie du personnel-