RSS RSS RSS

Membre du mois


Rp du mois


Rumeurs
Selon des sources, Léo draguerait le petit Tokage, mais malgrès ses tendances masochistes, il reste accés sur les femmes.



▲ Envoyer une rumeur ▲

Me, weird ? Bitch, I'm limited edition. • Evi Bergmann
RSS
RSS


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Me, weird ? Bitch, I'm limited edition. • Evi Bergmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Evi Bergmann

La pionne

▌MESSAGES : 10
▌INSTINCT POINTS : 878
▌DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2015

MessageSujet: Me, weird ? Bitch, I'm limited edition. • Evi Bergmann   Jeu 23 Juil - 16:49

Informations

Je m’appelle Evi Bergmann, mais on préfère m’appeler Evi. Je suis né(e) il y a 28 printemps, dans un coin paumé de l'Allemagne, je suis donc Allemande. Comme tu peux le voir, je suis une femme, et pour tout te dire je suis hétéro. Je suis dans l’école depuis 3 mois, en tant que pionne, je suis donc surveillante. On me dit souvent que je ressemble à Revy de Black Lagoon.


Caractère

Tu n’es pas une femme facile. C’est vrai, il faut l’avouer, tu ne te laisse jamais marcher sur les pieds. Même si ce sont tes supérieurs, jamais tu ne laisse quelqu’un se croire au dessus de toi. Tu as cette tendance à être très autoritaire, en un regard tu sais faire taire une troupe de gens, en une onomatopée tu fais comprendre qu’il faut se taire ou qu’il faut simplement se tenir à carreau. Les fois où tu es le plus autoritaire, c’est quand tu es en colère. Ah oui, il ne faut pas louper cette précision là, toi, Evi Bergmann, tu es une femme de caractère, ta colère est semblable aux vents: on commence par un vent glacé, on dérive sur un mistral puis, lorsque l'on te pousse à bout tu deviens une tornade et plus rien ne peut t’arrêter dans ton élan de rage.  Mais comme un défaut ne suffit pas, il faut en plus que tu sois bourru, tu es assez brusque dans tes manières en plus d’être directe. En résumé bref, tu n’es pas une femme délicate. Il ne faut pas mal le prendre, ce n’est juste pas toi, tu n’es pas le genre de femme à attendre pour dire quelque chose, dès que ça te viens tu le dis, tu agis sans réfléchir aux premiers instant, tu es plutôt du genre à attaquer et après à poser les questions.  On peut ajouter sur toi que tu ne fait pas de différence entre les humains, un homme est un homme qu’il soit un bébé ou un vieillard. Tu as toujours appris à ignorer la différence entre les objets, il fut un temps où si un homme était mis à prix, pour toi il n’était rien de plus qu’un objet qui vaut de l’argent. Tu as donc un regard sur le monde sans réelle pitié. Mais après tout ces aspects péjoratif de toi, on peut citer un aspect plus joyeux, car tu es une femme énergique, tu pourrais courir après une voiture parfois tellement tu déborde d’énergie. Dans ces moments là, il t’arrive de sourire, pas de manière mesquine ou satisfaite, non, de manière joyeuse, dans ces instants on sent que le bonheur peut t’atteindre quelques fois.


Histoire

Ta vie n’a pas été simple Evi. Tu n’es pas nez dans le meilleur des endroits et tu n’as pas non plus eu la meilleur des familles. Déjà quand tu es nez, le père manquait à l’appel. Ta mère elle, n’était pas très présente. Tu ne lui en veux pas vraiment car il fallait bien que quelqu’un te nourrisse. Elle n’a pas la vie facile, car être une pute dans un quartier pauvre dans la banlieue de Berlin, ce n’est pas une vie des plus sympathiques. Le quartier où tu vivais était bien pourris, les jeunes étaient tous sans exception des voleurs ou des drogués. Tu en as vu commencer la clope à onze ans, toi tu étais légèrement en retard à ce niveau là, tu ne l’as commencé qu’à quatorze. Au début tu voulais juste suivre le mouvement, te donner un genre que les autres avaient déjà. Mais au fur et à mesure, la nicotine était devenue indispensable à ta vie. Tu as vécu comme ça, avec dans la tête cette envie de suivre les autres, et dans cette banlieue mal famé, le mimétisme social est très mauvais. Tu es devenu une mauvaise fille, tu crachais sur les flics du haut des immeubles avec tes potes. Tu rigolais bien au début, c’était drôle pour toi de déclencher ou d’assister à des bagarres de jeunes. Sauf qu’un jour, t’avais déjà seize ans, t’es rentré chez toi un peu plus tard que d’habitude. T’es arrivée dans le petit appartement HLM où tu as grandis et tu as vu ta mère, le mascara dégoulinant sur ses joues, assise sur une chaise, tapotant nerveusement ses doigts sur la table. Ta mère était dans un sale état, elle était décoiffé aussi, mais pas comme quand elle rentrait après un dernier client, non, elle s’était fait remettre en place par un de ses patrons, ça se lisait dans les marques qu’elle avait au visage. Quand tu fermas la porte, elle se tourna vers toi et sans que tu comprennes, elle t’enlaça. Tu ne savais pas vraiment comme réagir, en plus tu entendais du bruit derrière toi, la porte s’était ouverte puis fermé et un son de pistolet. Ton oreille droite était comme étouffé, un bruit aiguë remplaça les autres. Tu vis du sang cette nuit là, tu vis la mort cette nuit là. Tu t’étais retournée et des hommes armés étaient là. Tu ne savais pas pourquoi, tu ne savais plus rien, tu étais juste sous le choque, tu espérais que c’était un rêve, un homme s’approcha de toi et t’assomma. Quand tu t’es réveillé, tu étais devenu une pute. Âgée seulement de seize ans tu avais déjà un travail, et celui de ta mère qui plus es, tu avais récupéré sa clientèle par défaut, tu étais obligé d’exercer ce métier. Pourquoi ? Parce que ton instinct de survie est plus fort que tout. L’ancien patron de ta mère t’as fait comprendre explicitement que si tu ne voulais finir comme elle, il allait falloir que tu prennes sa place. Alors tu l’as fait, et maintenant tu es dans une chambre tu ne sais pas où, en train de fort niquer avec un inconnu. Et ça toute la journée, tu étais obligé de jouer la comédie, faire comme si tu aimais ça, mais en réalité tu tuerais bien chaque connard qui ose dégainer devant toi. Ce qui venait te voir étaient des frustrés sexuels, tu ne pouvais rien y faire. Un jour vînt un homme, comme d’habitude tu te déshabille et il se déshabille. L’acte allait commencer quand il te dit de faire quelque chose, quelque chose que tu n’es pas du tout habitué à faire pour tes clients, ni pour personne d’autres d’ailleurs. Mais celui là insistait, il allait même t’y forcer, il commença à user de la force mais avant qu’il ne fasse quoi que ce soit, tu lui donnas un coup de boule, puis tu pris le flingue de secours qui se trouvait caché dans un tiroir. Bizarrement, tu n’hésitas pas une seconde avant de presser la détente. Tu étais calme et sereine à cet instant. Tu t’habillas pendant que le cadavre se vidait de son sang sur le lit. Quand tu es sorti, tu vis un autre client arriver, tu avais toujours le revolver dans la main. Tu le pointas sur lui, tu avais ce regard noir, ce regard qu’on les personne sans vie. Il avait peur, tu le savais. « Tu te tais et tu m’emmène à la sorti la sorti face de porc ou tu va découvrir la couleur de ta cervelle. »  Tu faisais exprès de parler comme si tu étais habituée à ce genre de situation. Ce qui n’est en réalité pas du tout le cas. Quand tu aperçu les portes, tu as simplement dis « merci nez de bœuf. » et tu l’as assommé avec la crosse. Tu rangea l’arme sous ton T-shirt et tu te dirigea le plus naturellement du monde vers la sorti.
Après être sorti de ce merdié, tu as volé assez d’argent pour te payer un billet d’avion, puis tu es partie pour la Californie. Là-bas, tu as entendu parler d’un boulot très peu prisé mais très bien rémunéré. C’était juste être pion dans une école pour jeune un peu spéciaux. Des enfants Totems à ce que tu as compris, tu as sauté sur l’occasion et tu as été directement embauché. Te voilà désormais dans une école à surveiller des jeunes, Toi qui n’apprécie pas trop les enfants.


Derrière l'écran


You know who I am.


Ok j'arrête de me la péter. Ceci est un DC, je suis Eldrid.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Violet Hunt

Étudiante en dessin

Féminin ▌MESSAGES : 177
▌INSTINCT POINTS : 951
▌DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014
▌LOCALISATION : Unknow
▌ANIMAL TOTEM : Denki Mushi

MessageSujet: Re: Me, weird ? Bitch, I'm limited edition. • Evi Bergmann   Jeu 23 Juil - 17:38

Bienvenue à la maison ! love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eldrid Ulfarek

Étudiante

Féminin ▌MESSAGES : 124
▌INSTINCT POINTS : 921
▌DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014
▌LOCALISATION : Trou perdu
▌ANIMAL TOTEM : Fourmi rouge

MessageSujet: Re: Me, weird ? Bitch, I'm limited edition. • Evi Bergmann   Ven 24 Juil - 22:50


AUTO VALIDATION




_________________



Hentai but still kawaii



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Me, weird ? Bitch, I'm limited edition. • Evi Bergmann   

Revenir en haut Aller en bas
 

Me, weird ? Bitch, I'm limited edition. • Evi Bergmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sinn | Limited Edition
» (*Limited Edition*)~[Edit 2 de l'Atelier de Maya & Byss]
» Sansa Aglaia ❀ i'm limited edition.
» Weird's Pension
» [Edition Atlas]Problème Elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Instinctive :: Administration :: Dossiers :: Dossiers validés-