RSS RSS RSS

Membre du mois


Rp du mois


Rumeurs
Selon des sources, Léo draguerait le petit Tokage, mais malgrès ses tendances masochistes, il reste accés sur les femmes.



▲ Envoyer une rumeur ▲

The flood on earth again, I have to find the whales
RSS
RSS


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  The flood on earth again, I have to find the whales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nocte Adventu

Étudiant

Masculin ▌MESSAGES : 7
▌INSTINCT POINTS : 904
▌DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2015
▌LOCALISATION : Laponie
▌ANIMAL TOTEM : Baleine Bleue.

MessageSujet: The flood on earth again, I have to find the whales   Lun 29 Juin - 23:11

Informations

Je m’appelle Nocta Adventu, je n'ai pas de surnom particulier. Je suis né(e) il y a 16 printemps, dans un coin paumé de Laponie, je suis donc Norvégien. Comme tu peux le voir, je suis un homme, et pour tout te dire je suis hétérosexuel. Je suis dans l’école depuis 4 ans, en tant qu'élève, je suis donc étudiant. Je ressemble à Haru, de Free!.


Animal Totem

Baleine Bleue.
Je possède les caractéristiques d'une baleine bleue. Je peux donc respirer durant de longues durées sous l'eau, c'est à dire une vingtaine de minutes maximum. J'ai la capacité d'atteindre vingt kilomètres à l'heure lors d'une nage sous l'eau. Je n'ai heureusement pas acquit la taille ni le poids d'une baleine. Je suis néanmoins doté d'une force incommensurable mais lente, liée à la morphologie de la baleine, puissante mais trop imposante pour effectuer des mouvements avec rapidité. Je peux aussi émettre des vocalisations, inaudibles par l'homme. Elles me permettent d'identifier des espèces d'animaux ou des individus. Je peux aussi me nourrir sous l'eau, mais cela baisse ma vitesse de déplacement.


Caractère

Mon caractère est très mystérieux. Il est impossible comment je vais réagir, que ce soit en bien ou en mal. Je peux devenir très impulsif si quelqu'un ou quelque chose m'énerve, quitte à dégager toute la puissance de mon corps.
Malgré cela, j'apprécie l'isolement, c'est pourquoi je plonge souvent dans les profondeurs, afin de méditer en paix, loin des autres. Je considère la solitude comme ma seule vraie amie. Rares sont ceux qui peuvent se voir offrir mon empathie. Cependant, quand une personne me plaît, je fais tout pour être son ami.


Histoire

16 mars 2004. Le soleil resplendissait de mille feux. Une chose plutôt rare en Laponie, mais cela n'annonçait en aucun cas que je naissais sous un beau jour et que mon existence serait paisible et heureuse. En effet, quelques jours après ma naissance, mes parents m'ont abandonné devant la porte d'un orphelinat. Du moins, c'est ce qu'on m'a raconté, quand j'étais assez grand pour comprendre. J'ai passé la plus grande partie de mon enfance enfermé dans une chambre, seul. Ce n'était pas par choix, mais par obligation. Les autres enfants présents dans cet horrible lieu étaient plus âgés que moi, et ne voulaient pas partager leurs jeux avec un être plus petit. J'étais considéré comme inférieur pour tout dire. On ne me maltraitait pas pour autant, et certaines personnes montraient parfois de l'affection envers moi. Un adolescent d'une quinzaine d'années me « protégeait » néanmoins. Il était pour moi la seule forme de parenté de l'établissement, et me ramenait parfois de vieux jouets qui ne servaient plus. Cela me faisait du bien, quand il était avec moi. Il me faisait rire, ce qui n'était pas une chose facile. Puis, en l'espace d'une journée, cette sorte d'ange gardien avait disparu. Il avait quitté l'orphelinat, chose qui m'était impossible du haut de mes cinq ans. Je repris donc ma routine habituelle, jusqu'au jour de mes huit ans.
Un nouvel arrivant venait de prendre place dans la chambres située à ma gauche. Il était donc mon voisin. Son prédécesseur était un garçon, âgé de quatre printemps de plus que moi. Je ne lui avais parlé que quelques fois. Comme les autres occupants de l'orphelinat, il se montrait gentil avec moi, mais sans plus. Je n'imaginais pas alors à quel point cet individu, juste gentil, allait venir à me manquer. En effet, le nouveau, Dave, avait une quinzaine d'années, et avait décidé, je n'ai malheureusement jamais su pourquoi, de me haïr jusqu'à la fin de mes jour. Dès la première fois où il m'a aperçu, il m'a frappé tellement fort dans le dos que je n'ai pas pu marcher correctement pendant plusieurs semaines. Il a donc inventé mon surnom, « Le Bossu ». Ce cauchemar dura pendant deux ans. Les deux années les plus pénibles de ma vie. On m'humiliait, on me frappait. J'eus l'idée de me plaindre auprès du directeur, mais on me fit comprendre très vite que ce n'était pas une bonne initiative. J'étais devenu craintif, et j'obéissais à mon voisin, de peur que celui-ci ne me fasse du mal. Il était considéré comme le leader de l'orphelinat, et comme personne ne le contredisait, son petit « Bossu » devait répondre à chacun de ses désirs.
Un jour, l'orphelinat organisa une sortie pour la majorité de ses occupants dans la froide Laponie. Je me rappelle de ce jour comme si c'était hier. Je me suis réveillé vers 6h, toujours une heure avec que mon voisin ne soit levé. J'avais donc une heure de tranquillité pour ma laver, chose que je faisais avant le petit-déjeuner. Après, cette chose m'était interdite, sauf si je donnais ma nourriture du matin. Je pris alors mon petit-déjeuner par la suite, assis à côté de Dave. Comme à son habitude, il me prit le peu de confiture que j'avais. Cela faisait deux ans que je mangeais du pain, juste du pain et de l'eau. Il fut alors temps de partir. Je pris mon sac, rempli d'affaires sans grand intérêt. Le trajet en bus fut long. J'étais assis au devant du véhicule, les adultes non loin de moi. C'était un moyen d'éloigner Dave, et cela avait fonctionné. Il se trouvait au fond. J'attendis quelques heures, regardant la beauté du paysage au travers la vitre. La neige tombait, recouvrant totalement le sol et emplissant les branches d'arbres dépourvues de feuilles. Un sapin décoré aux couleurs de noël menaçait même de tomber sous le poids important de la matière froide et blanche. Ce spectacle m'émerveillait, j'aurais pu rester des heures les yeux rivés sur une telle magie. Cependant, mon état de fascination fut stoppé par l'arrêt du bus. Nous étions arrivés. La vingtaine d'enfants descendit du véhicule, et rentra dans un chalet immense. On nous sépara en quatre groupe de cinq, chaque groupe allait suivre un guide à travers la faune de la Laponie. Je me retrouvais, bien évidement, avec Dave et ses trois copains. Bien sûr, cela ne m'enchantait guère. Notre guide nous mena près des points de pêche, des gigantesques trous dans la glace. Il nous expliqua comment pêcher à travers la glace, et comment creuser un trou dedans. Soudain, un téléphone retentit. Un problème était survenu dans l'un des autres groupes, notre guide était appelé en renfort, car il se trouvait le plus proche du lieu de l'accident. Il nous expliqua de rester en face du lieu de pêche, et qu'il reviendrait dans quelques minutes. Une trentaine de secondes après le départ du guide, les regards de Dave et de ses trois confrères convergèrent en ma direction. Sans aucun mot, Dave décocha un puissant coup de poing dans mon visage. Titubant, je fus forcé à reculer, le nez ensanglanté. Tout d'un coup, je fus pris de panique. Mon pied s'était enfoncé dans de l'eau glacée : j'allais tomber dans le trou de pêche. Ma chute fut rapide, et je n'eus que le temps d'entendre un rire, sadique et provocant. Mon corps fut alors immergé dans l'eau, qui, à cause de sa température, me tétanisa. J’essayai de crier, mais aucun son ne sortait de ma bouche, et je n'apercevais que des bulles d'oxygène remonter à la surface. Je me débattais tellement fort que je me rapprochait de la glace, qui demeurait néanmoins impénétrable. J'avais perdu de vue le trou de pêche. Je croyais que j'allais mourir. J'avais peur. C'est alors que je pris une initiative, stupide quand j'y repense maintenant, mais qui m'avait parue tout à fait naturel, mon instinct de survie avait alors pris le dessus. Je frappai alors la glace avec mon poing. C'est alors que mon corps, gelé et frigorifié, fut traversé par une chaleur incommensurable. Je démoli alors la glace avec un second impact. Je sortis ma tête hors de l'eau, pris une grande inspiration, et replongea. Je n'avais plus froid. Je ne ressentais plus le besoin de respirer sous l'eau. Mes mouvements étaient désormais comme calculés, comme si j'avais nagé toute ma vie. Je voulais m'enfuir, loin, très loin de Dave. Je parti alors, je ne savais juste pas où aller. Mais cela ne m'importait plus. Je ne voulais plus sortir de l'eau. En outre, je ressentais le besoin de respirer environ toutes les 20 minutes. Je suis resté deux mois sous l'eau, découvrant ainsi les mondes marins : ils sont magnifiques. Aucun prédateur ne m'a jamais dérangé, bien que je ne le sache pas pourquoi. En ce qui est de la nourriture, j'ai découvert que je pouvais me nourrir sous l'eau. Ce qui m'a été fort utile durant ces deux mois. Je me sentais comme « chez moi », un lieu que je n'avais jamais vraiment connu.
Un jour, un bateau m'a « repêché ». des plongeurs sont en effet descendus sous l'eau pour me chercher. Je les ai suivis, non sans crainte, car je savais depuis longtemps que je n'étais pas comme les autres enfants. Je ne savais pas ce qu'ils allaient faire de moi. Des expériences ? Allais-je devenir un animal de zoo ? Mes appréhensions furent calmées sur le pont, où j'ai rencontré le professeur Jurlez. Il m'avait repéré sur un radar de la marine Américaine, et avait jugé que j'étais un sois-disant animal-totem. Il me raconta que ces choses étaient des enfants tout à fait normaux, qui développaient un instinct d'animal, qui sommeillait en eux et qui se réveillait en cas d'événement critique.
« Et toi il me semble que tu es ... »
« Une baleine bleue. »
Je le savais depuis longtemps. Je m'étais redécouvert durant ces deux mois, entièrement coupé du monde et des individus qui l'occupaient. J'avais acquit une connaissance de moi-même impressionnante. Je fus donc transféré dans une école appelée Instinctive, un endroit où je peux étudier, en compagnie d'autres animaux-totems.



Derrière l'écran

Yo. Moi j'ai 16 ans, et je connais rien du tout à la culture manga, à la k-pop et encore moins au RP. J'ai juste voulu essayer donc me voilà. Fin faut dire que je connais des gens sur le forum et que ça a manifesté ma curiosité.
Sinon je suis bassiste et guitariste, et j'écoute du hard rock, du heavy, thrash, black, death, prog, symphonique, power, groove, glam, folk (fin tout ce qui va avant metal si on oublie le nu.) D'ailleurs j'ai choisi la baleine comme totem parce que j'écoutais Flying Whales de Gojira quand j'ai fait mon profil.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Violet Hunt

Étudiante en dessin

Féminin ▌MESSAGES : 177
▌INSTINCT POINTS : 951
▌DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014
▌LOCALISATION : Unknow
▌ANIMAL TOTEM : Denki Mushi

MessageSujet: Re: The flood on earth again, I have to find the whales   Mar 30 Juin - 11:57

Bienvenue ! pompomgirl
Alors avant de valider ta présentation, je te demanderais de faire quelques modifications. Premièrement, tu n'as pas utilisé le code de présentation obligatoire (ce qui ne m'étonne pas, tu vois quand je te disais que t'allais pas t'en sortir. è_é), on peut le faire pour toi si tu ne sais pas comment, vu que c'est la première fois que tu en vois un je suppose. x)
Et deuxièmement, les élèves doivent avoir entre 13 et 19 ans, donc peux tu changer l'âge de ton personnage s'il te plait ?
A part ça tout est bon ! Une fois que tout ça sera modifier, je pourrais te valider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nocte Adventu

Étudiant

Masculin ▌MESSAGES : 7
▌INSTINCT POINTS : 904
▌DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2015
▌LOCALISATION : Laponie
▌ANIMAL TOTEM : Baleine Bleue.

MessageSujet: Re: The flood on earth again, I have to find the whales   Mar 30 Juin - 18:19

Et non je ne sais pas faire ton truc de perso', désolé. J'apprécierais que tu me le fasses à vrai dire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Violet Hunt

Étudiante en dessin

Féminin ▌MESSAGES : 177
▌INSTINCT POINTS : 951
▌DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014
▌LOCALISATION : Unknow
▌ANIMAL TOTEM : Denki Mushi

MessageSujet: Re: The flood on earth again, I have to find the whales   Mar 30 Juin - 19:28

Uh, d'accord je te fais ça.
Aussi, t'as pas besoin de reposter directement, tu peux éditer ton premier message, grâce au bouton edit. Sinon tout est correct, je te valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The flood on earth again, I have to find the whales   

Revenir en haut Aller en bas
 

The flood on earth again, I have to find the whales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Halte au flood/HS/provocation/etc.
» [Jeux] Le Steeve Super Flood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Instinctive :: Administration :: Dossiers :: Dossiers validés-